Nos derniers tweets !

En Afrique, tout comme en RDC, la démocratie a permis aux idiots de se prendre au sérieux ! (Tribune de Jésus Noël Sheke) 

Un vrai développement n'a forcément pas besoin de démocratie ! Que voulons-nous donc pour ce pays, le nôtre, la RDC ?

À l’école de la démocratie, les États africains, comme le nôtre, ont la triste réputation d’être de mauvais élèves. L’édification d’une véritable démocratie est mise à mal par la persistance de considérations tribales, ethniques ou encore claniques… et même plus loin, la consecration de l’incompétence dans la gestion de la RES-PUBLICA ! Helas, Comme pour dire la démocratie en Afrique a outre mesure permis aux idiots de se prendre au sérieux.

Si ailleurs la démocratie à permis d’établir les équilibres et booster le développement, il importe alors, pour le cas de notre Congo, de repenser la démocratie en commençant par s’affranchir du modèle de démocratie à l’occidental… car le modèle actuel nous éloigne chaque jour des objectifs de développement et nous impose un débat « politicien » en lieu et place d’un vrai débat national axé sur des politiques refondatrices d’État véritable. Un débat où des vraies questions seront abordées:

– Quel système de santé convient-il pour la RDC ?
-Quelle est notre politique nationale pour adapter le contenu éducatif de notre enseignement face aux enjeux de développement du pays ?
– Comment comptons-nous résorber le déficit en fourniture d’eau et de l’électricité à travers le pays ?
– Comment fluidifier le trafic dans la ville de Kinshasa, où chaque jour près de 500.000 véhicules automoteurs se rivalisent sur des routes totalement embouteillées, obligeant chaque jour des millions des kinois à opter pour « la ligne 11 »?
– Que dire de l’insécurité qui sévit quasiment sur l’ensemble du pays ?

Jésus Noël Sheke
Libre penseur

Comment comprendre que face à des multiples questions aussi cruciales que complexes, qui nécessitent et appellent à une réflexion profonde de notre part, pour arrêter entre autre, les effets néfastes d’un taux de change gallopant qui ronge chaque jour le pouvoir d’achat du Congolais lambda… Comment alors comprendre que notre attention et notre intelligence soient orientées vers des sujets et querelles de simple positionnement politique, au nom d’une prétendue démocratie dont on a du mal à comprendre et à implémenter.

FCC-CACH-LAMUKA-SOCIETE CIVILE…

Le modèle congolais est possible !

Il faut l’inventer…

Quittons les sentiers battus…

J’en appelle donc à une révolution de lumières !
Une révolution du bon sens !
Une révolution élitiste !

Une révolution où toutes les questions évoquées ci-haut seront nos préoccupations au quotidien. Quittons donc tous ce système dit « Démocratie » qui ne nous convient pas et qui nous fait perdre du temps.

Car la marche engagée par toute l’Afrique vers la démocratie par la voie institutionnelle ne sera véritablement effective qu’avec l’essor d’une véritable culture démocratique des hommes et des femmes qui composent nos sociétés… nous en sommes encore loin, très loin même. Que des mots et des noms: élections, Opposition, Majorité, Société civile, Confessions religieuses, Coalition, Cohabitation, État de droit, marches, 100 jours, « Ye meyi », Ronsard, Minaku, Ambongo, Tunda, Sony, Atou, Numbi, Sakata, Mabunda, Kabund, 57 millions, Kamerhe, Jamal, Yani, Lwamba, Béton… Bref pour ne rien dire, alors que chaque jour, sous la barbe de ce peuple tourné ce jour en dérision, nous nous éloignons de l’idéal : le développement, pourtant promis, promis, promis encore et toujours jusqu’à retrouver les promesses de Lumumba à l’indépendance, et par la suite, la série des promesses coulées en hymne national. Que des promesses non tenues et des rendez-vous manqués avec l’histoire.

Il est plus que temps, même très urgent que nous nous ressaisissions !

Jésus Noël Sheke
Libre penseur