Nos derniers tweets !

Réouverture des églises à Kinshasa après déconfinement, non à la distraction sur les réseaux sociaux (Police)

"Il circule depuis plusieurs jours dans les réseaux sociaux, un message attribué au Commissaire provincial de la Police nationale congolaise Ville de Kinshasa faisant état d'une liste restrictive des confessions religieuses et églises autorisées à fonctionner à partir du 15 août 2020 dans la capitale", a dénoncé Sylvano Kasongo dans un communiqué rendu public le mercredi 29 juillet.

Le Commissaire Provincial précise qu’il n’a jamais fait de telles déclarations et n’a aucunement reçu du Commandant Suprême des FARDC et de la PNC un ordre restreignant la liberté des cultes.

Pour le Commissaire provincial, « cette fausse information a été fabriquée par des inciviques dans l’intention de distraire la population de Kinshasa pendant ces moments critiques de lutte contre le Corona Virus ».

Il « met en garde ceux qui s’évertuent à propager cette rumeur infondée » et annonce que des poursuites judiciaires seront lancées contre ces inciviques.

Après confinement égale avant confinement? 

« Nous avons aussi beaucoup de problèmes concernant la nuisance sonore. Depuis le deconfinement, les gens commencent à faire du n’importe quoi », regrette le successeur de Célestin Kanyama.

« La Police va saisir tous les matériels [qui provoquent cette] nuisance », promet-il en demandant « à la population de dénoncer les gens qui ouvrent les boîtes de nuit. Les boîtes de nuit sont toujours fermées ».

Le port correct et obligatoire du masque c’est partout, poursuit Sylvano Kasongo qu’il s’agisse du transport en commun ou particulier.

« Quand vous êtes dans votre véhicule, vous êtes à 3 ou 4, portez obligatoirement le masque. Dans le cas contraire, nous allons interpeller les personnes qui sont avec vous et vous-mêmes, le conducteur ou le propriétaire véhicule », prévient-il.

Fin de l’État d’urgence, la riposte continue

Après avoir mis fin à l’État d’urgence sanitaire, Félix Tshisekedi avait appelé à « l’observance en tout lieu et tout temps les différentes mesures barrières, dont la mise en place des dispositions de contrôle à chaque entrée ».

Pour l’équipe en charge de la riposte contre cette maladie, elles impliquent la prise de température, le lavage des mains et/ou l’application des gels hydro alcooliques. Les autorités exigent aussi le port correct et obligatoire des masques dans les lieux publics, le respect de la distanciation physique, le contrôle de l’état de santé du personnel public et privé, la décontamination et la désinfection régulière des lieux des activités.

Lire aussi: Reprise des activités à l’INRB, la surveillance de la Covid-19 demeure gratuite

Le gouvernement a confirmé la reprise des activités scolaires et académiques commençant par les classes et promotions terminales dès le lundi 3 août prochain. En attendant la réouverture des églises et lieux de cultes, à partir du 15 août, la population est invitée au strict respect de toutes ces mesures ci-dessus reprises et aux adaptations qui leur seront proposées par le gouvernement et les services compétents afin de prévenir toute nouvelle flambée des cas pouvant compromettre tous les efforts collectifs de contrôle de cette épidémie

Le gouvernement a confirmé la reprise des activités scolaires et académiques commençant par les classes et promotions terminales dès le lundi 3 août prochain.

En attendant la réouverture des églises et lieux de cultes, à partir du 15 août, la population est invitée au strict respect de toutes ces mesures ci-dessus reprises et aux adaptations qui leur seront proposées par le gouvernement et les services compétents afin de prévenir toute nouvelle flambée des cas pouvant compromettre tous les efforts collectifs de contrôle de cette épidémie.

Alain Tshibanda