Nos derniers tweets !

La reprise des cours reportée au 10 août (Willy Bakonga)

Annoncée pour le lundi 3 août par le gouvernement, la reprise des cours au niveau primaire, secondaire et technique ne pourra être possible qu'à partir du 10 août, soit une semaine après. Pour le ministre en charge de l'enseignement, ce report est justifié par des raisons techniques et administratives.

Cette annonce a été faite vendredi 31 juillet par Willy Bakonga.

Le 27 juillet dernier, le ministre avait pourtant rassuré que l’école reprendra le lundi 3 août.

Le Premier ministre avait examiné, le même jour et avec les membres du Comité multisectoriel de la riposte contre la pandémie de Covid-19, les mesures relatives à la reprise des activités dans le secteur de l’enseignement. À l’issue de cette réunion, le Comité multisectoriel rassurait les parents qu’il n’y aura pas d’année blanche, seulement un réajustement de calendrier académique.

 

D’après le compte-rendu de cette réunion, dressé par le ministre de l’intérieur Gilbert Kankonde, les enseignements pour les classes de sixième primaire et sixième secondaires devaient reprendre dès le lundi 3 août, et pour les G3 et L2, le lundi 10 août prochain.

Les classes de maternelle et les autres classes du cycle primaire et du secondaire ainsi que les autres promotions de l’enseignement supérieur et universitaire, devaient encore patienter.

Lire aussi: Reprise des activités à l’INRB, la surveillance de la Covid-19 demeure gratuite

Le Comité multisectoriel de riposte contre la Covid-19 avait aussi précisé que cette reprise progressive de cours n’exclut pas le respect des mesures préventives comme le port de masque obligatoire dans tous les lieux publics et le lavage des mains.

Pour rappel, ce Comité comprend les ministères de l’intérieur, du budget, de la décentralisation, de l’enseignement primaire secondaire et technique, des finances, de la santé, de la défense nationale et anciens combattants, des affaires sociales, des actions humanitaires, de l’enseignement supérieur et universitaire, du Conseiller spécial du chef de l’État en matière de santé, du Secrétariat général du Gouvernement, du Gouvernorat de la ville province de Kinshasa, du Secrétariat technique chargé de la riposte contre la pandémie de la Covid-19, des services de sécurité ainsi que de la Police nationale congolaise.

Alain Tshibanda