Nos derniers tweets !

Aucun recrutement n’a été ordonné à l’Agence de prévention et de lutte contre la corruption (Communiqué)

À peine son équipe dirigeante nommée par le Président de la République, l'Agence de prévention et de lutte contre la corruption est déjà victime d'actes frauduleux.

L’Agence a appris samedi 1er août que dans la province du Sankuru, en territoire de Lubefu, un recrutement illégal a été diligenté par un « Directeur provincial » autoproclamé.

« Nous apprenons que cet individu recrutait illégalement des prétendus collaborateurs de l’ALPC, originaires du même village. Cette personne malveillante utiliserait également de faux questionnaires de test », précise son communiqué rendu public ce dimanche 02 août sur Twitter.

Pour Chouna Lomponda, « l’équipe est en train d’être constituée et la Direction des Ressources Humaines n’a élaboré aucun test de recrutement ».

« Nous souhaitons que notre message soit entendu largement et que cette fraude cesse immédiatement », a ajouté le porte-parole de l’APLC.

« L’agence se réserve le droit de poursuivre tout individu se livrant à de tels actes », prévient également le communiqué.

Cette agence a pour missions la prévention et la lutte contre la corruption, mais aussi toutes les infractions financières (blanchiment des capitaux et le détournement…).

Le responsable de cette agence avait récemment invité « tous ceux qui, de manière consciente ou inconsciente, ont contribué à la corruption de faire spontanément acte de contrition en se dénonçant eux-mêmes avant qu’il ne soit trop tard ».

Alain Tshibanda