Nos derniers tweets !

Conflit frontalier Zambie-RDC, bientôt une mission de sensibilisation de la population

Cette mission sera accompagnée par 7 députés et sénateurs qui viendront des provinces de Tanganyika, Kasaï, Kongo central, Ituri, Haut-Uélé, Nord Kivu et Sud-Kivu.

Vendredi dernier, annonce le porte-parole du gouvernement, le ministre de la défense nationale a confirmé le retrait de l’armée Zambienne « complètement » des localités de Kalubamba et Kibanga ainsi que le retour des populations autochtones dans leurs cités habituelles.

Le gouvernement compte déployer incessamment cette mission de matérialisation de la libération desdites cités par voie diplomatique, a aussi annoncé David-Jolino Diwampovesa Makelele.

À en croire le ministre d’État, ministre de la communication et médias, « un rapport technique comprenant le tracé définitif de la frontière ainsi que le budget global des travaux de démarcation a été endossé par la [Communauté des États d’Afrique australe](SADC) ».

Peu avant le dernier Conseil des ministres, le porte-parole du gouvernement avait fait savoir que le retrait de l’armée Zambienne est effectif depuis le 4 août dernier.

Il avait également souligné, relève Radio Okapi, le fait que ce retrait ne met pas fin à tout le litige entre la RDC et la Zambie, et que les négociations entre les deux parties vont se poursuivre.

C’est depuis le mois de mars dernier que l’armée Zambienne avait fait des incursions sur le territoire congolais, pour y revendiquer la souveraineté de ce pays limitrophe de la RDC.

Patrick Nkumu