Nos derniers tweets !

Réforme électorale, la Société civile refuse de jouer le rôle de figurant

L'organisation du Forum de Haut niveau pour le consensus sur la réforme électorale en RDC, du 24 au 31 août 2020 au centre interdiocésain de Kinshasa, a préoccupé la Nouvelle société civile congolaise (NSCC).

Dans un communiqué rendu public le dimanche 23 août, cette plateforme qui a vu le jour le 13 février 2009 a fustigé la « réduction du rôle des acteurs de la société civile aux simples figurants et observateurs sans voix délibérante ».

Pour la NSCC qui salue cette initiative sur la forme, précise son communiqué, un tel forum « devrait être inclusif et participatif pour que ses résultats soient opposables à toutes les parties prenantes au processus électoral ».

Les 800 membres de la NSCC rappellent « au pouvoir organisateur de cette réunion exclusive que l’approche méthodologique utilisée pour réduire le rôle des acteurs de la société civile, partie prenante majeure dans la recherche du consensus sur les grandes options de la réforme électorale en RDC, est à la fois une humiliation inacceptable et l’ignorance de ses efforts dans ce domaine combien délicat nécessitant l’implication de tous ».

Considérant ces différentes raisons, la NSCC affirme qu’elle « ne se sent pas concernée par les discussions et résultats d’un forum exclusif ».

Elle appelle à la mobilisation générale de tous les acteurs de la société civile et forces politiques du pays et souhaite qu’ils œuvrent pour une rencontre inclusive dans la recherche d’un consensus sur les grandes options de la réforme du cadre régulateur debla législation électorale en RDC.

Patrick Nkumu