Soutenir et promouvoir l’investissement dans le secteur primaire agricole

Arriver à créer les conditions pour permettre au pays de nourrir le continent, soit quelque 2 milliards de personnes d'ici 2050, tel est le défi auquel le gouvernement entend relever.

Avec ses 80 millions d’hectares de terres arables, même si ce sont seulement 10% qui seraient mises en valeur, la RDC est le 2ème de la planète en termes de terres arables cultivables disponibles après le Brésil.

Un pays aux atouts inestimables. La diversité de son climat, la bonne densité de son réseau hydrographique, et sa main d’œuvre abondante… autant des clés pour attirer les investisseurs.

Le Code agricole est récent, entré en vigueur en juin 2012…