Nos derniers tweets !

Covid-19 en Afrique : l’OMS préconise une surveillance accrue avec l’apparition de nouvelles variantes du virus

Avec l’émergence récente sur le continent africain de nouvelles variantes de la Covid-19 qui semblent avoir une contagiosité plus élevée, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) appelle les pays à renforcer la surveillance.
Le Bureau régional de l’OMS pour l’Afrique préconise également l’analyse génomique par le biais du réseau africain de laboratoires de séquençage du génome. L’objectif est de détecter toute nouvelle mutation et renforcer ainsi les efforts pour enrayer la pandémie.

« L’émergence de nouvelles variantes du nouveau coronavirus est courante », a déclaré Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique. « Toutefois, celles qui présentent une vitesse de transmission plus élevée ou une pathogénicité potentiellement accrue sont très préoccupantes », a-t-elle ajouté.

L’Afrique du Sud a récemment détecté une nouvelle variante du SRAS-CoV-2, qui semble se transmettre plus facilement. Elle pourrait probablement expliquer la hausse continue des infections dans le pays. Des analyses complémentaires sont en cours pour déterminer toute l’importance épidémiologique de cette mutation.

De nouvelles variantes alors que l’Afrique atteint le pic observé en juillet

Selon l’OMS, le Nigéria mène également d’autres enquêtes sur une variante identifiée dans des échantillons collectés en août et en octobre. « Des enquêtes cruciales sont en cours pour comprendre de manière exhaustive le comportement du nouveau virus mutant et orienter la réponse en conséquence », a déclaré le Dr Moeti.

Ces nouvelles variantes sont apparues alors que les infections sont en hausse dans les 47 pays de la région africaine de l’OMS, atteignant même presque le pic observé en juillet.

Des enquêtes cruciales sont en cours – Dr Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique

« Si la surveillance et la détection de la Covid-19 sont des éléments essentiels de la réponse à la pandémie, les mesures de santé publique telles que le lavage des mains, l’éloignement physique et le port de masques restent également essentielles pour limiter l’infection », a mis en garde le Dr Moeti.

Plus largement, l’agence onusienne estime que « les mesures préventives actuelles sont efficaces même avec de nouvelles variantes du SRAS-CoV-2 ».

Lire aussi | Covid-19: l’Afrique franchit le seuil des 2000 cas enregistrés (OMS)

A noter que l’OMS et les centres africains de contrôle et de prévention des maladies ont lancé en septembre dernier un réseau d’une douzaine de laboratoires en Afrique pour renforcer le séquençage du génome du SRAS-CoV-2.

A la date du 23 décembre, près de 5.000 séquences avaient été produites dans la région. Ce qui représente seulement 2 % des plus de 295.000 séquences réalisées jusqu’à présent dans le monde.

L’OMS fournit des conseils techniques et mobilise un soutien financier supplémentaire

L’Afrique du Sud, qui a réalisé la plupart des 5.000 séquences, a identifié 35 lignées du SRAS-CoV-2, et le Nigeria 18. « Le regroupement d’un virus de différents pays dans une même lignée ou sous-lignée montre le lien ou l’importation de virus entre les pays », a détaillé l’Agence sanitaire mondiale de l’ONU.

Face à ces nouvelles variantes du coronavirus, le Bureau régional de l’OMS pour l’Afrique fournit des conseils techniques et mobilise un soutien financier supplémentaire pour accélérer le séquençage génomique dans la plupart des pays de la région. Il aide également à l’envoi d’échantillons aux laboratoires de référence régionaux depuis les pays qui ne disposent pas d’installations de diagnostic spécialisées.

Lire aussi: Malgré la pandémie de Covid-19, le commerce illicite de minerais se poursuit dans la région des Grands Lacs

Au cours des 28 derniers jours, l’Algérie, le Botswana, le Burkina Faso, la République démocratique du Congo, l’Éthiopie, le Kenya, la Namibie, le Nigéria, l’Afrique du Sud et l’Ouganda ont signalé le plus grand nombre de nouveaux cas. Ces dix pays représentant 90 % de toutes les infections dans la région africaine de l’OMS.

Au total, tout le continent africain comptait 2,69 millions de cas, 1,5 million de patients guéris et plus de 64.000 décès, selon un comptage établi mercredi par le Bureau régional de l’OMS pour l’Afrique.