Nos derniers tweets !

Covid-19: l’OIM appuie l’Inspection Générale de la Police en matière de riposte et de contrôle

L'Inspection générale de la Police Nationale Congolaise va prochainement déployer son personnel sur le terrain afin de contrôler le travail abattu par les policiers pour faire respecter les mesures barrières contre la Covid-19. C'est l'une des retombées du séminaire des inspecteurs de la Police Nationale Congolaise, organisé du lundi 26 au vendredi 30 avril 2021 à Kinshasa par l'Organisation Internationale pour les Migrations (OIM), grâce au soutien de l’Union européenne à travers son Instrument contribuant à la Stabilité et à la Paix. 

Ce séminaire tombe à point nommé, estime le Commissaire Supérieur Jean-Paul Mirindi de l’IGPNC, l’un des participants à ces travaux. Cet atelier « représente quelque chose de très capital dans la mesure où l’inspecteur, qui part contrôler comment est-ce que les policiers font respecter les mesures barrières contre la Covid-19, a un rôle crucial à jouer pour savoir si réellement la police exécute convenablement la mission qui est la sienne » face à cette pandémie.

À l’issue de ces travaux, indique-t-il, les inspecteurs ont « eu à comprendre comment est-ce qu’ils doivent s’y mettre ».

« Nous sommes venus pour avoir des indicateurs globaux qui vont nous permettre de contrôler les policiers qui travaillent à faire respecter les mesures barrières contre la Covid-19 », explique Jean-Paul Mirindi.

Prenant la parole au nom des cadres et officiers de l’IGPNC ayant pris suiviceet atelier, Jules Kanengele a remercié l’OIM, « qui a bien voulu nous soumettre à l’école du savoir en vue de nous enrichir à travers ce séminaire concernant la lutte contre la Covid-19 ».

« Nous avons successivement obtenu des informations utiles sur le rôle des autorités politico-administratives, des policiers, de la société civile et de tous les acteurs de la vie face à cette pandémie », a affirmé le Commissaire Supérieur Adjoint qui promet « d’en faire bon usage sur le terrain en jouant effectivement le rôle daccompagnateur qui nous revient à cet instant ».

« Notre vœu le plus ardent, souligne Jules Kanengele, est de voir ce partenariat, qui renaît des cendres des coopérations passées, durer le plus longtemps possible ».

Lire aussi: Avoir moins de cas de Covid-19, c’est aussi grâce au travail fait par la Police sur le terrain (Romy Ekuka)

C’est au total 50 inspecteurs de la Police Nationale Congolaise qui ont suivi ce séminaire, et à qui l’OIM a remis des attestations lors de la cérémonie de clôture. Clôture à laquelle ont pris part notamment par l’Inspecteur général adjoint, Juvenal Bideko, chargé de l’audit, enquête et évaluation à l’IGPNC, le Coordonnateur National de la Cellule Réforme de la Police, le Commissaire divisionnaire adjoint Romy Ekuka et Maxime Sicard, chef de projet Police Kinshasa à l’OIM.

C’est depuis septembre 2020 que l’OIM met en œuvre, grâce au soutien de l’Union européenne à travers son Instrument contribuant à la Stabilité et à la Paix, le projet de renforcement de la réponse Covid-19 à Kinshasa grâce à l’amélioration de la préparation et de l’efficacité de la Police Nationale Congolaise. Depuis son lancement, ce projet a déjà enregistré des résultats satisfaisants. Les 17 officiers supérieurs de la PNC formés sur le concept de police de proximité et les mesures barrières Covid-19 ont à leur tour formé 1.439 policiers, dont 1.327 hommes et 112 femmes qui travaillent quotidiennement à Kinshasa à faire respecter les mesures édictées par les autorités .

En outre, 24 coachs dont 12 policiers et 12 acteurs issus de la Société civile ont été également formés et déployés à travers les 24 communes que compte la capitale pour l’encadrement des policiers sur le terrain.

À lire aussi: La police et la population ensemble contre la Covid-19

Du matériel de protection individuelle a été remis à la police, précisément 345.600 masques, 138.240 désinfectants et 345.600 paires de gants distribués aux 7 commissariats urbains, 58 commissariats et sous-commissariats que compte la capitale. 247.962 déjeuners et autant de bouteilles d’eau ont été distribués aux policiers travaillant quotidiennement à la riposte Covid-19.

Pour améliorer la relation entre la police et la population et soutenir l’analyse des enjeux d’hygiène et de sécurité locales, 24 plateformes ont été constituées et formées.

Patrick Nkumu