En vidéo : Addis-Abeba 13.10.2021 – Arrivée du Vice-Premier Ministre, Ministre des Affaires Étrangères Christophe Lutundula

Depuis quelques semaines, les services de la Police de circulation routière (PCR) sont appuyés par une unité formée par la Coordination pour le Changement des Mentalités (CCM), afin d’améliorer la régulation du trafic dans la capitale. Formés et déployés sur les grandes artères de Kinshasa, ces volontaires aident les services de l’État impliqués dans la gestion de la route.

Pour sa part, le Chef de l’État a donné des instructions au Vice-Premier ministre en charge de l’Intérieur, de la Sécurité, au ministre des Transports ainsi qu’au Gouverneur de la ville de Kinshasa de pourvoir proportionnellement au soutien financier de ce corps des volontaires, pour le dernier trimestre de l’année en cours, afin que les objectifs de la Campagne du Civisme routier soient atteints.

Pour rappel, la CCM venait de lancer une campagne sur le civisme routier, il y a 3 mois, dont l’un des objectifs est la réduction au maximum des embouteillages auxquels font face les usagers de la route notamment à Kinshasa.

Un récent rapport de la Commission nationale de prévention routière (CNPR) indiquait un total de 1.152 cas d’accidents à Kinshasa pour l’année 2019, période ayant enregistré 2.184 victimes dont 364 personnes tuées et 824 blessés graves et 996 blessés légers.

D’après les statistiques publiées par la CNPR, la situation s’est aggravée en 2020, année au cours de laquelle 1.248 cas d’accidents ont été enregistrés à Kinshasa avec 412 morts. À part ces cas de décès, 914 blessés graves et 935 blessés légers ont été enregistrés par la Commission.

Patrick Nkumu