Nos derniers tweets !

Ce qu’il faut retenir sur la 39eme session ordinaire du Conseil exécutif de l’Union Africaine

Les rideaux sont tombés sur la 39eme session ordinaire du Conseil Exécutif de l'Union Africaine, dont les travaux ont clôturés le samedi 16 octobre dernier à Addis-Abeba à 1h30' (heure locale), a annoncé son Président sur Twitter. Plusieurs décisions importantes ont été prises, notamment l’élection de 2 Commissaires, de 4 membres de la Commission des droits de l’Homme et des Peuples, l’adoption du budget de l’UA pour l'exercice 2022 et la réforme de son administration.

Comme espéré par le Vice-Premier Ministre, Ministre des Affaires Étrangères congolais, qui assure la Présidence du Conseil Exécutif de l’UA pour l’exercice 2021, les représentants des 54 pays membres de l’Union ont adopté plusieurs décisions relatives notamment aux rapports de la 42eme session ordinaire du Comité des Représentants permanents (COREP) de l’UA, de la mise en œuvre opérationnelle du Centre africain de contrôle et de prévention des maladies (CDC Afrique), ainsi qu’à la note conceptuelle et la feuille de route relative au thème de l’année 2022 sur la nutrition et la sécurité alimentaire en plus de l’élection de deux commissaires de la Commission de l’UA.

En plus de l’approbation du budget de l’UA pour l’exercice 2022 et un budget supplémentaire pour l’exercice 2021, le conseil s’est penché sur les ressources humaines et a décidé dans ce cadre que le processus de recrutement doit être entrepris conformément au système de recrutement basé sur le mérite et sur le système de quota à l’échelle de l’UA.

Concernant le rapport du Sous-comité du COREP sur les questions d’audit, le Conseil qui s’est déclaré préoccupé par le manque de mise en œuvre des décisions précédentes du Conseil exécutif, a notamment exhorté tous les organes de l’UA à renforcer les systèmes de contrôle interne, les processus opérationnels, de gouvernance et de gestion des risques.

Au niveau de l’état d’avancement de la mise en œuvre des décisions antérieures du Conseil exécutif et de la Conférence de l’Union africaine, et des recommandations qui y figurent, le Conseil qui a noté que quelques États membres seulement font un rapport annuel sur la mise en œuvre des décisions antérieures des organes politiques, a félicité le Maroc, l’Égypte, le Gabon, le Mali et la Namibie qui ont soumis leur rapport de mise en œuvre.

Le Conseil exécutif a, d’autre part, examiné le rapport du Président de la Commission sur les incidents des 27 mai et 30 juin 2021 survenus au Parlement panafricain lors de l’élection du Bureau du PAP.

Lire aussi | Union Africaine : Christophe Lutundula lance la 39eme session ordinaire du Conseil exécutif 

Au sujet de la pandémie de la covid-19, le Conseil a souligné la nécessité de poursuivre l’objectif de corriger le déséquilibre actuel dans l’accès aux moyens de lutte contre la Covid-19, dont les diagnostics, les thérapies et les vaccins. Il a dans ce sens relevé l’inégalité persistante dans l’accès aux vaccins contre la Covid-19, avec moins de 5 % de la population africaine entièrement vaccinée fin septembre 2021, contre une moyenne mondiale de plus de 50 %.

Pour ce qui est de la thématique de l’année prochaine, le Conseil a approuvé le thème de l’Union africaine pour 2022 sur la nutrition « Renforcer la résilience en matière de nutrition sur le continent africain : Accélérer le développement du capital humain, social et économique ».

Le Conseil a par ailleurs renvoyé au prochain sommet de l’UA, l’examen de la décision du président de la Commission de l’UA d’accorder le statut d’observateur à Israel au sein de l’organisation panafricaine.

À Lire: Discours prononcé le jeudi 14 octobre 2021 à Addis-Abeba par le Président du Conseil Exécutif de l’Union Africaine, le Vice-Premier Ministre, Ministre des Affaires Étrangères Christophe Lutundula